Guide de pêche au bar, au départ d'Arradon.

<< Consulter nos anciennes actualités >>

03/08/2012 : Nageoire caudale coupée : inutile et un manque de respect envers ce noble poisson

Voilà encore une décision prise dont je ne m’explique pas le cheminement : on a sans doute fait de longues explications très structurées et étayées aux décisionnaires, mais sur des bases fausses… Je suis persuadé qu’on les a induits en erreur ! Rien n’a changé sur le terrain : les braconneurs professionnels continuent de rapporter leurs bars avec la queue coupée (ou pas) et les déposent nuitamment dans leurs restaurants préférés où ils sont rapidement mis en filets… Pauvres bars qu’on rend minables pour un effet nul…

Solutions envisageables :

1- Limiter la quantité de bars conservée par pêcheur et par jour (3 par exemple),

2- Remettre à l’eau les reproducteurs entre 45 et 60m, les plus rentables pour les bracos et intéressants pour les restaurants

3- Développer le renseignement local et les moyens de suivi en voiture pour une prise sur le vif en instaurant une coopération renforcée entre gendarmerie et affaires maritimes, donc entre les moyens marins et terrestres, mais aussi en renforçant les moyens en effectif et financiers.

4- Créer un poste de garde de pêche en mer par zone pouvant qualifier le renseignement mais aussi participer à la préservation générale du milieu. (Bénévoles dédommagés : partons pêcheurs en retraite, ou guide de pêche/capitaines en retraite



<< Consulter nos anciennes actualités >>